L’Etablissement Public Territorial VALLEE SUD - GRAND PARIS

(Antony - Bagneux – Bourg la Reine – Châtenay-Malabry – Chatillon – Clamart -
Fontenay aux Roses – Malakoff - Montrouge – Le Plessis Robinson - Sceaux)

 

Créé au 1er janvier 2016 dans le cadre de la mise en place de la Métropole du Grand Paris, un nouvel EPCI au service de 395.000 habitants du territoire est né de la fusion de trois précédentes intercommunalités des Hauts de Bièvre, de Sud de Seine, et de Châtillon-Montrouge.

1.200 agents dont 900 permanents (4 DGA, 60 cadres A), budget 100 M€.

 

Positionné au Sud du Département des Hauts de Seine, en première couronne parisienne, le territoire Vallée Sud Grand Paris souhaite est devenue progressivement une destination de premier plan pour les parisiens à travers la qualité de ses infrastructures d’accès (RER C, Métro, Tranway T6), de son environnement et de ses espaces publics, (27 % d’espaces verts sur 47 kms), de son offre d’équipements culturels, sportifs et éducatifs (43 théâtres, cinémas, médiathèques, piscines, gymnases…), et surtout par son développement économique exceptionnel (4 % de chômage, 78 % d’actifs, 23600 entreprises, 150.000 emplois…). Pour autant et compte-tenu des caractéristiques économiques, sociales et territoriales très contrastées des onze communes à l’origine de ce nouveau périmètre institutionnel, le Président et les élus ont souhaité élaborer et co-construire en 2017 un projet de territoire ambitieux et volontariste. Ils souhaitent capitaliser sur les atouts actuels du territoire et accompagner, voire accélérer, sa mutation vers l’émergence d’une future grande Smart City combinant aménagement et renouvellement urbain/développement durable, mixité et cohésion sociale, développement économique, transport et mobilité… Assez naturellement, et en alignement du projet politique, une nouvelle organisation a été mise en place pour l’EPT fondée sur la création de quatre DGA fusionnant et mutualisant les trois organisations des EPCI et de leurs 250 agents respectifs. Conscient des enjeux et des impacts humains d’évolutions fortes et à marche forcée pour les agents, les élus et le Directeur Général des Services ont souhaité recruter dès 2017 un nouveau Directeur des ressources humaines capable de structurer et professionnaliser l’organisation, d’accompagner le changement, et de favoriser l’émergence d’une marque employeur autant que d’une nouvelle culture d’entreprise. Ainsi, après une première phase de réorganisation et de dimensionnement des directions, d’accompagnement/coaching aux mobilités interne/externe, de structuration de l’équipe RH et de mise en place de cadres et de référentiels en droit social, de réalisation d’un diagnostic RPS, il souhaite désormais engager une phase 2 où la DRH aurait vocation à se positionner de plus en plus au cœur des structures au service et en anticipation des besoins/attentes de ses clients internes. C’est dans cette perspective qu’il recherche

Chef du service du dialogue social et qualité de vie au travail (H/F)

– Réf 2018/28 –

 

Sous l’autorité du Directeur des ressources humaines, vous le secondez dans :

  • Le déploiement opérationnel et la mise en œuvre, de manière participative et co-construite, du plan d’action défini à la suite de l’audit récent des risques psychosociaux ;
  • La structuration, l’organisation et la gestion du dialogue social en ayant à cœur d’associer et de prendre en compte l’ensemble des parties prenantes internes et externes ;
  • Le pilotage et le développement d’une politique de gestion des risques professionnels, de prévention et d’amélioration des conditions de travail, hygiène et sécurité ;
  • Le conseil en organisation et l’accompagnement/coaching des parties prenantes dans les phases de création, réorganisation et de conduite de changement inhérent à la croissance d’une structure en plein développement ;

Bac+4/5, Master en psychologie du travail et/ou ressources humaines et/ou droit social, doté d’une expérience similaire d’au moins 5 ans d’une organisation publique et/ou privée et idéalement dans des contextes de fusion/mutualisation des services. Reconnu comme un expert de la RH publique et expérimenté en tant que chargé de mission, vous vous caractérisez par vos qualités relationnelles, rédactionnelles, d’analyse et de synthèse.

Merci de déposer rapidement votre dossier de candidature sur l’espace recrutement de www.territoires-rh.fr et/ou à défaut de l’adresser à Monsieur Tony LOURENÇO, Président, Territoires RH, Pôle Nautique, 33120 ARCACHON.

 

Référence :
2018/28
Lieu de travail :
Hauts de Seine
Date de création :
27/11/2018
Dernière mise à jour :
28/11/2018
Postuler

(Taille maximale : 128M)

(Taille maximale : 128M)